lundi 11 février 2013

La dame du palatin.


Patrick de Carolis nous conte la vie "romancée" de la 2ème épouse de Sénèque*, philosophe romain, sous le règne de Néron.
En même temps nous découvrons quelques extraits de l'oeuvre du philosophe et la vie à Rome, sa politique et ses nombreuses intrigues, parfois sanglantes. Le tout est écrit dans un style simple et élégant.
Voilà les raisons pour lesquelles j'ai eu un coup de coeur.
*celle-ci était gallo-romaine, arlésienne.
                                                                                                                     Noëlle

comme deux gouttes d'eau


 
J’entends souvent autour de moi des personnes dire qu’elles ne lisent pas de policiers parce que c’est trop sanglant, violent…A toutes ces personnes je recommande la lecture du livre de Tana French « Comme deux gouttes d’eau ».
Certes, au début, comme dans beaucoup de policiers, il y a un cadavre : c’est la moindre des choses. Ce cadavre est celui d’une jeune femme qui ressemble étrangement à l’agent Cassie Maddox. De plus, la victime porte des papiers au nom de Lexie Madison, étudiante au Trinity College de Dublin. Hors c’est précisément l’identité et le cursus dont s’était servi Cassie Maddox pour infiltrer un réseau de trafic de stupéfiants  quelques années plus tôt.
Cassie, poussée par son ex-patron au service des infiltrations, va accepter de prendre la place de Lexie auprès de ses amis, étudiants comme elle au Trinity College et surnommés le « club des cinq ». Les amis de Lexie vivent à l’écart du monde, dans un vieux manoir hérité par l’un d’eux, animés par un même amour de la littérature et de cette bâtisse qu’ils retapent.
Les policiers vont leur cacher le décès de Lexie et après une « convalescence » mise à profit par Cassie pour appréhender son personnage elle va s’installer  parmi eux, dans le but de recueillir des informations ou de démasquer le coupable.
La suite du roman nous décrit la vie marginale de cette communauté, et comment Cassie peu à peu se laisse charmer par ce groupe de jeunes gens qui ont reformé une famille pour panser leurs blessures.
J’ai bien aimé la description de cette ambiance intimiste, les hésitations de Cassie qui en oublierait presque sa mission tant elle s’attache, comme nous, à ce « club des cinq » et, en contre-point, cette inquiétude sous-jacente due aux dangers encourus par Cassie.
Je vous recommande donc ce roman, ainsi que les deux autres du même auteur : «la mort dans les bois / Ecorces de sang » et « Les lieux infidèles »
Joëlle

ÉCHANGE de LIVRES à la MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE

Fermeture de la Médiathèque Mardi 15 juin ! Mardi prochain, nous irons en équipe échanger une partie des livres prêtés par la Médiathèque...